La maison des éditions vous invite à

LIDÉAL
ANARCHIQUE

Un workshop web to print en compagnie d’Élisée Reclus au Bel Ordinaire, à Billère, du 14 au 18 novembre.
https://maisondeseditions.fr

Travaux en cours, revenez du 14 au 18 novembre !

De tout temps il y eut des hommes libres, des contempteurs de la loi, des hommes vivant sans maîtres, de par le droit primordial de leur existence et de leur pensée.

— L’anarchie

Voter, c’est abdiquer ; nommer un ou plusieurs maîtres pour une période courte ou longue, c’est renoncer à sa propre souveraineté. Qu’il devienne monarque absolu, prince constitutionnel ou simplement mandataire muni d’une petite part de royauté, le candidat que vous portez au trône ou au fauteuil sera votre supérieur. Vous nommez des hommes qui sont au-dessus des lois, puisqu’ils se chargent de les rédiger et que leur mission est de vous faire obéir. Voter, c’est être dupe.

— Le Révolté

Si, dès mes premiers pas dans la montagne, j’avais éprouvé un sentiment de joie, c’est que j’étais entré dans la solitude et que des rochers, des forêts, tout un monde nouveau se dressait entre moi et le passé ; mais, un beau jour, je compris qu’une nouvelle passion s’était glissée dans mon âme. J’aimais la montagne pour elle-même.

— Histoire d’une montagne

Ce que j’ai appris, je le dois à la collaboration de mon berger, et aussi, puisqu’il faut tout dire, à la collaboration de l’insecte rampant, à celle du papillon et de l’oiseau chanteur.

Si je n’avais passé de longues heures, couché sur l’herbe, à regarder ou à entendre ces petits êtres, mes frères, peut-être aurais-je moins compris combien est vivante aussi la grande terre qui porte sur son sein tous ces infiniment petits et les entraîne avec nous dans l’insondable espace.

— Histoire d’une montagne

L’histoire d’un pays se raconte plus par ses bistrots, ses rencontres inopinées que par ses cathédrales et ses musées.

— Préface à la nouvelle géographie universelle

Chose admirable et qui m’enchante toujours ! ce ruisselet est pauvre et intermittent ; mais son action géologique n’en est pas moins grande ; elle est d’autant plus puissante relativement que l’eau coule en plus faible quantité. C’est le mince filet liquide qui a creusé l’énorme fosse, qui s’est ouvert ces entailles profondes à travers l’argile et la roche dure, qui a sculpté les degrés de ces cascatelles, et, par l’éboulement des terres, a formé ces larges cirques dans les berges. C’est aussi lui qui entretient cette riche végétation de mousses, d’herbes, d’arbustes et de grands arbres.

Est-il un Mississippi, un fleuve des Amazones qui proportionnellement à sa masse d’eau, accomplisse à la surface de la terre la millième partie de ce travail ? Si les rivières puissantes étaient les égales en force du ruisselet temporaire, elles raseraient des chaînes de montagnes, se creuseraient des abîmes de plusieurs milliers de mètres de profondeur, nourriraient des forêts dont les cimes iraient se balancer jusque dans les couches supérieures de l’air.

C’est précisément dans ses plus petites retraites que la nature montre le mieux sa grandeur. Étendu sur un tapis de mousse, entre deux racines qui me servent d’appui, je contemple avec admiration ces hautes berges, ces défilés, ces cirques, ces gradins et la sombre voûte de feuillage qui me racontent avec tant d’éloquence l’œuvre grandiose de la goutte d’eau.

— Histoire d’un ruisseau

Nous n’acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d’abord par l’étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l’erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n’avaient d’autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l’abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l’on couronne de guirlandes en papier doré.

— L’évolution, la révolution et l’idéal anarchique

Ainsi les grands jours s’annoncent. L’évolution s’est faite, la révolution ne saurait tarder. D’ailleurs ne s’accomplit-elle pas constamment sous nos yeux, par multiples secousses ? Plus les consciences, qui sont la vraie force, apprendront à s’associer sans abdiquer, plus les travailleurs, qui sont le nombre, auront conscience de leur valeur, et plus les révolutions seront faciles et pacifiques. Finalement, toute opposition devra céder et même céder sans lutte. Le jour viendra où l’Évolution et la Révolution, se succédant immédiatement, du désir au fait, de l’idée à la réalisation, se confondront en un seul et même phénomène. C’est ainsi que fonctionne la vie dans un organisme sain, celui d’un homme ou celui d’un monde.

— L’évolution, la révolution et l’idéal anarchique

On peut dire ainsi que l’évolution et la révolution sont les deux actes successifs d’un même phénomène, l'évolution précédant la révolution et celle-ci précédant une évolution nouvelle, mère de révolutions futures. Un changement peut-il se faire sans amener de soudains déplacements d’équilibre dans la vie ? La révolution ne doit-elle pas nécessairement succéder à l’évolution, de même que l’acte succède à la volonté d’agir ?

[…] Si la révolution est toujours en retard sur l’évolution, la cause en est à la résistance des milieux : l’eau d’un courant bruit entre ses rivages parce que ceux-ci la retardent dans sa marche ; la foudre roule dans le ciel parce que l’atmosphère s’est opposée à l’étincelle sortie du nuage. Chaque transformation de la matière, chaque réalisation d’idée est, dans la période même du changement, contrariée par l’inertie du milieu, et le phénomène nouveau ne peut s’accomplir que par un effort d’autant plus violent ou par une force d’autant plus puissante, que la résistance est plus grande. 

— L’évolution, la révolution et l’idéal anarchique

À une époque où les généreux et vaillants essaient de transformer leur idéal de justice sociale en réalité vivante, ce n’est point à conquérir le pain, même avec le vin et le sel, que se borne notre ambition. Il faut conquérir aussi tout ce qui est nécessaire ou même simplement utile au confort de la vie ; il faut que nous puissions assurer à tous la pleine satisfaction des besoins et des jouissances. Tant que nous n’auront pas fait cette première « conquête », tant « qu’il y aura des pauvres avec nous », c’est une moquerie amère de donner le nom de « société » à cet ensemble d’êtres humains qui se haïssent et s’entre-détruisent, comme des animaux féroces enfermés dans une arène

— Préface à La Conquête du Pain, Pierre Kropotkine

Logiciels utiles

Atrois

Application de création de poster A3. Implique l’accès à une webcam et permet l’édition du style ou du contenu dans le navigateur.

code source démo

Aquatre

Application de création de livret A4 imposé (prêt à imprimer en brochure). Implique l’accès à une webcam.

code source démo

Fabrique

Application de création de poster A3 permettant la manipulation de textes et d’images, basé sur fabric.js.

code source démo

Collabprint

Un outil collaboratif basé sur paged.js via lequel contenu et mise en forme peuvent être modifiés (collaborativement…) en temps réel.

code source démo

Ressources

Ressources PrePostPrint

https://prepostprint.org/resources/

MinuteHack, générer un projet HTML / CSS + Paged.js

https://lab.raphaelbastide.com/minutehack/

Paged.js, librairie pour concevoir des documents paginés

pagedjs.org

Ressources & exemples ÉSAD Pyrénées

Ressources & exemples

Collabprint

contenu
styles

Code live & aide

https://mensuel.framapad.org/p/fq3afm8ec8-9qug?lang=fr

Recommandations pre-workshop

Notes techniques diverses

Paged.js a besoin d’un server local pour être exécuté. Pour cela :

Fabric a besoin d’un serveur PHP. Utiliser MAMP ou XAMP

Rencontre

Le samedi 13 novembre, au Bel Ordinaire, lors de l’exposition de leur diptyque vidéo « évolution révolution » – visible du 10 au 20 novembre – Christophe Clottes et Lúcia Leistner proposent une rencontre. Ils ont choisi comme repère le texte d’Élisée Reclus « L’évolution, la révolution et l’idéal anarchique » et invitent l’historien Jean-Philippe Crabé pour une discussion autour de ses résonances actuelles. En accompagnement de leur travail et en association avec la Maison des éditions, le premier chapitre du texte fait l’objet d’une édition bilingue français/portugais, conçue, sérigraphiée et façonnée « main » qui, ce jour-là, par le biais d’un atelier éphémère de sérigraphie, permettra d’échanger autour de la fabrication d’encres naturelles.

Édition

L’édition a été conçue, sérigraphiée et façonnée par les membres de la Maison des éditions, dans l’atelier de sérigraphie du Bel Ordinaire, sur Fedrigoni Pergamenata bianco 90g.

Réalisés à la main, un par un, ces feuillets assemblés comportent des imperfections. L’édition est disponible à prix libre auprès de la Maison des éditions.

Texte français original : Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France. Bibliothèque sociologique, n°19, sixième édition 1914 (P.V. Stock & Cie éditions, 1re édition 1900 – dépôt 1897). Le texte en portugais du Brésil a été traduit par Lúcia Leistner, révisé par Naila Freitas et composé en Maison Neue Light.

Workshop

En prolongement de cette rencontre, la Maison des éditions propose un workshop web to print* qui se déroulera en plusieurs temps :

Inscriptions nécessaires par e-mail : bonjour@maisondeseditions.fr. Une connaissance de base des langages du web (HTML et CSS) est préférable mais non indispensable. Le workshop est ouvert aux débutant·es et sera mené par Julien Bidoret.

* Explorées par de nombreux collectifs de graphistes et d’artistes depuis plus d’une dizaine d’années, les “approches alternatives de production d’objets imprimés” rassemblent des logiques de conception qui tentent de s’affranchir de la domination des outils logiciels habituels du design éditorial (Adobe, Microsoft et autres suites bureautiques propriétaires) pour faire l’expérience d’une forme d’autonomie reconquise. Basées sur l’usage de logiciels libres, volontiers expérimentales, ces pratiques ont acquis au fil du temps une maturité qui leur confère aujourd’hui une légitimité jusque dans le champ de l’édition traditionnelle. Les pratiques du web to print forment un sous-ensemble de cette dynamique. Elles visent à produire des documents imprimés grâce à l’utilisation des langages du web (HTML, CSS et JavaScript), en s’appuyant sur les capacités de gestion du texte, des images ou des médias des navigateurs, ainsi qu’en bénéficiant des capacités nativement collaboratives et décentralisées du web. L’enracinement de ces expériences dans les démarches du logiciel libre, dans la pensée des communs et dans le partage de la connaissance nous semble résonner fortement avec les propositions d’Elisée Reclus sur la liberté, l’autonomie et la pensée anarchiste.