Trente six minutes cinquante cinq secondes

27 €

Didier Bourda, Sylvain Chauveau, Jean-Marc Saint-Paul

Trente six minutes cinquante cinq secondes, fruit de deux résidences de Didier Bourda et Sylvain Chauveau co-produites par la Maison de la Poésie de Nantes, Studio d’en Haut, et le Bel Ordinaire à Pau, est une performance inspirée de l’œuvre de John Cage. Aujourd'hui, c'est aussi un livre, qui propose une lecture de ce travail, entre partition visuelle et poésie concrète.

Ce projet graphique et sonore embrasse plusieurs directions, de la poésie sonore à la musique contemporaine, en passant par l’électronique. Un vocabulaire commun assez réductionniste ou minimaliste, la place du silence (relatif), le parasitage électroacoustique, la lenteur et le jeu premier plan / second plan de la lecture et des sons sont privilégiés.
La conception du livre permet une lecture du texte en profondeur et en transparence, qui fait écho au travail d'écriture à quatre mains ; aux mots qui apparaissent, qui disparaissent, laissent des traces, et la place au silence…

Didier Bourda. Né à Pau en 1959. Précision dans le son, décryptage au plus près, au scalpel, une sorte de neutralité dans le regard, sont sa marque de fabrique. Sert à manger – mais très peu ! – à des musiciens minimalistes et des poètes à l’occasion du festival Poésie dans les chais qu’il organise près de Pau depuis 2003.

Sylvain Chauveau. Né en 1971 à Bayonne. A publié de nombreux disques de musique ultra-minimale. Écrit de la poésie concrète depuis 2005. A bu une bière avec Kenneth Goldsmith. Dort 9 heures par jour mais a co-créé en 2023 la maison d’édition ___offline.

La performance peut être écoutée sur 3655.fr

320 pages
Impression offset sur Elementa 50gr
Dos cousu collé et couverture à rabat

ISBN 978 – 2 – 9590009 – 1 – 1