Bancal

Boîte carton brun

Boîte carton blanc

Éditions spéciales imprimées en couleur sur carton blanc, numérotées de 1 à 8.

Clémentine Fort, Benjamin Lahitte

  • Boîte en carton 30 x 30 x ep. 3,5 cm sérigraphiée recto / verso + tranches et texte intérieur
  • Plaque de forex 28 x 28 x ep. 1 cm
  • Cales triangulaires en bois laqué
    L. 20 x l. 3 x H. 5 cm - Rose
    L. 15 x l. 3 x H. 5 cm - Orange
    L. 10 x l. 3 x H. 5 cm - Vert
    L. 5 x l. 3 x H. 5 cm - Bleu

A l’origine, « Les objets qui dérangent » : une série de sculptures en bois associées à des pièces de mobilier IKEA qui propose une réflexion sur l’espace intérieur et ses codes. En installant d’insidieuses perturbations de l’ordre établi et des usages, Clémentine Fort invite à changer notre regard sur ce lieu du quotidien et opter pour un déconditionnement en douceur de notre rapport à l’objet et à sa fonction. Conçu comme un prolongement de l’exposition et une application de son principe, « Bancal » creuse le même sillon et amène à son tour sa part de trouble.

A la fois photographie de l’accrochage de la série « Les objets qui dérangent » pour l’exposition « Désordre » et extension de celui-ci, « Bancal » en est la version simplifiée et miniaturisée. Cet objet édité qui invite à désorganiser l’espace domestique, existe en tension entre catalogue d’exposition et pièce à part entière de celle-ci. En se concentrant sur la forme du triangle comme outil de destructuration, la cale qui décale est proposée en 4 dimensions et en 4 coloris, elle permettra à chacun de faire une certaine expérience du désordre et d’amener dans son intérieur une part de poésie.

« Les objets qui dérangent » et « Bancal » ont été réalisés avec le soutien du Bel Ordinaire, espace d’art contemporain de la Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées et produits par la Maison des éditions Pyrénées à l’occasion de l’exposition personnelle de Clémentine Fort « Désordre » au Bel Ordinaire.